Choisissez votre langue

Antiquites et ornements de jardinsBoutique

 

Histoire de Viels-Maisons

Les jardins de Viels-Maisons ont été créés en 1991 par Bertrande de Ladoucette avec l'aide de l'architecte-paysagiste Sonja Gauron, sur l'emplacement d'un potager à la française, que l'on retrouvait déjà sur le terrier, daté de 1789; ils sont dominés par une église romane du XIème siècle. La propriété a vécu de nombreuses transformations depuis l'époque de son acquisition par la famille de Ladoucette en 1803; la maison actuelle était le porche d'un château féodal, entouré de douves et démoli à la Révolution. Un jardin à la française entourait ce premier château, longeait le mur d'enceinte et s'adossait à l'église. Un petit ruisseau, le Ru Moro, serpentait au bas de ce jardin. Un parc, planté de frênes et de chênes, était traversé par 3 allées de 15m de large et montant jusqu'au plateau et débouchant sur l'infini du ciel… A partir du 15ème siècle, on trouve une famille, les Châtillon, qui habite un grand château fort avec un donjon carré et une petite tour octogonale… entouré de douves. En 1789 un des descendants, le vidame Jacquier meurt naturellement mais, en 1793, ses enfants meurent "révolutionnairement". Le château est pillé, évidemment le jardin détruit; en 1803, le Préfet, Jean Charles de Ladoucette, alors en poste à Gap, puis à Metz achète la propriété, s'installe dans le porche qu'il réaménage et rase ce qui restait du château; il crée devant sa demeure des jardins à l'anglaise, comme on les aimait à l'époque avec l'aide, d'après certaines lettres, datés de 1860, de Louis Sulpice Varé. Il oublie les jardins à la française, creuse pour planter une prairie qui descend jusqu'au Rû qu'il barre de 3 cascades, de grottes et de rocailles. Il crée ainsi un étang avec une île en son milieu, plantée de 3 taxodiums distichums. Il plante des Séquoias Giganteas, un Thuias grandiflora, un cèdre du Liban, un bosquet d'ifs, garde une partie des douves enjambés par un pont en fer forgé… Le parc, dessiné à la française, avec trois grandes perspectives de 1km de long est resté tel qu'il avait été dessiné au 17ème siècle.

Arbres remarquables :

  • Un if (300ans)
  • 2 séquoias (160ans)
  • 1 bosquet d'ifs (160ans)
  • 1 taxodiums distichums (160ans)
  • 1 haie topiaire d'ifs (160ans)
  Plan de la propriété datant de 1789Plan de la propriété datant de 1789

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !